Davit Hunanyan, l'actionnaire du cabinet d'avocats ˝AM˝ donne des clarifications en direct de la Télévison Publique

12 Mars, 2019

Les conjoints ont demandé l'aide, affirmant qu'ils avaient signé un contrat de garantie pour le prêt de leur ami, mais celui-ci, affichant le mauvaise foi, n'a pas payé le montant du prêt et les intérêts dans les délais, et la banque a saisi le tribunal. En conséquence, leur unique maison d'habitation a été vendue aux enchères et les fonds de la vente n'ont pas suffi à rembourser la dette, car elles étaient moins.

À la suite de cette étude, il s’est avéré qu’en réalité, les conjoints avaient signé un contrat de prêt plutôt qu’une garantie, de plus, ils ont mis leur maison en gage. En outre, ils recevaient des notifications du tribunal depuis plusieurs années, mais au lieu de prendre des mesures, ils ont transféré les documents reçus à leur ami, qui a toujours espéré que le prêt prendra fin.

Davit Hunanyan, l'actionnaire du cabinet d'avocats ˝AM˝ donne des clarifications en direct de la Télévison Publique, quelles conséquences peut avoir l’inattention lors de la conclusion de contrat avec la banque.

Commentaires
Facebook
 

Contact us