La plainte déposée par le Bureau du Procureur Général a été rejetée et ceux-ci ne vont pas facturer des citoyens de plus de 25 000 USD: une autre victoire de "AM"

18 Décembre, 2018

La plainte déposée par le Bureau du Procureur Général a été rejetée et ceux-ci  ne vont pas facturer des citoyens de plus de 25 000 USD: une autre victoire de "AM"

Un homme de 71 ans a saisi le cabinet d’avocats "AM", affirmant que l’autorité de l’enquête préliminaire avait rejeté l’affaire pénale concernant lui, mais un appel surprise avait ensuite été formé devant le tribunal de première instance en faveur la République d'Arménie pour avoir facturé plus de 25 000 USD.

En effet, en 1998, notre client était impliqué comme accusé en vertu de l'article 89 (4) de l'ancien code pénal: il était accusé d'avoir signé un contrat apparemment frauduleux sur l'échange de marchandises le 3 décembre 1993 et d'avoir 500 Moteurs électriques AIR-80 avec un montant particulièrement élevé de fraude représentant 25,402 USD.

En 2016, notre client a été accusé par la clause 1 de la partie 3 de l'article 178 du code pénal de la République d'Arménie et, un mois plus tard, la décision de mettre fin aux poursuites pénales et de mettre fin de l’affaire pénale a été prise fondée sur l’expiration du délai de prescription.

Le Bureau du Procureur Général a saisi le tribunal de première instance d'une demande en faveur de la République d'Arménie, demandant 25 402 USD d'équivalent de drams de RA comme une réparation du préjudice causé. Le tribunal a pleinement satisfait la demande.

Le cabinet d’avocats "AM", incompatible avec l’acte judiciaire, a formé un recours au motif que le tribunal n’avait aucun lien entre l’application du délai de prescription, le bureau du procureur, le sujet abusif, l’existence des dommages allégués et des conséquences.

Ainsi, à l'issue de l'examen de l'affaire et de la justification, la Cour d'Appel Civile de la RA, après avoir examiné les arguments exposés dans la plainte, décide de satisfaire pleinement l'appel des avocats de"AM".

Commentaires
Facebook
 

Contact us